Chez Françoise

Chez Françoise

Les fours à chanvre

 

Connaissez-vous les "Fours à chanvre" ?

 

Ce sont de petits bâtiments ruraux, en pierres, de formes rondes ou carrées.  L'intérieur est séparé en 2 parties. La  partie haute où l'on entreposait les bottes de chanvre, était séparée de la partie inférieure par une sorte de poutrelle d'acier. Dans cette partie basse se trouvait une « corbeille » en fonte remplie de coke afin de chauffer  toute une nuit.

 

 

 


La culture du chanvre en Sarthe remonte à plusieurs siècles (VIème ou VIIème s.)mais les fours à chanvre n'ont fait leur apparition qu'au XIXème siècle.

 

 

Le chanvre, une plante très robuste, était récolté à la fin de l'été. Il était arraché à la main et trié de ses graines (chènevis). Lié par « poignées », il était immergé dans un ruisseau ou une mare (routoir), et macérait plusieurs jours ; c'est ce que l'on appelle « le rouissage ».  Cela permettait d'extraire la fibre (filasse) de l'écorce. Ensuite on l'étalait sur le pré pour le faire sécher. L'hiver on procédait au séchage final en l'enfournant dans la partie haute du four  pendant qu'on alimentait le foyer toute la nuit afin de chauffer dur. A la sortie du four, il était broyé et pouvait fournir une matière qui servait à la fabrication de cordages et de toiles textiles.

 

 

 

En voici 3 que j'ai photographiés, près de chez moi dans le Bélinois.

 

 


 

Celui-ci se trouve sur la commune de Téloché. Il possède un plafond voûté, en bas à gauche une porte, maintenant condamnée, qui donnait accès au foyer, et de face une ouverture par laquelle les gens enfournaient le chanvre. A l'origine le toit de celui-ci était en paille.

 

 

 

 


Cet autre four à chanvre, toujours sur Téloché, possèdait 2 foyers.

 

 

 

 


 

 Ce rescapé, sur la commune de Laigné en Belin. Il a été remis en service pour le Comice Agricole en 2001.

 

 

 

De nos jours le chanvre ne sert plus qu'à la fabrication d'une pâte à papier et aussi pour l'isolation.

-:-:-:-:-

 

Décembre 2008

Je viens de découvrir un nouveau four à chanvre, à Saint Mars d'Outillé, que tous les gens du villages appelaient "le pigeonnier". En fait, j'ai appris, le week-end dernier, qu'il s'agissait d'un ancien four à chanvre. Je m'en doutais ... vu qu'il était construit à une certaine distance du lieu d'habitation (pour éviter les risques d'incendie). Celui-ci, de forme arrondie, est vraiment très beau et semble en bon état extérieurement. Comme il est privé, je n'ai pas visité l'intérieur

 

four l'hiver

 

 

four l'été

 

 

 

 

 

 Cette ancienne bâtisse, joliment entourée  l'été par de gracieuses graminées et des fleurs sauvages, m'a inspiré une aquarelle pour l'exposition des "peintres du Pays d'Outillé".

 

 


 

 

 

 

 

 



16/04/2008
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres